Calendrier des cours aïkido de notre dojo ou le rôle des uchis deshis

- Autres liens directs vers le calendrier

Dojo de Bourg
Dojo de Bourg Voir »     adresse direct : http://agenda.peyrache.net
Agendas de notre dojo de Tassin : Voir »     adresse direct : http://agenda.aikido-lyon-tassin-69.com

Aïkido uchi deshi chargé du planning "François Rouby"

Dojo Aïkido Lyon 69 uchi deshi François Rouby agenda rhône alpes

Gestionnaire responsable de l'agenda des cours au dojo François Rouby

Tout le monde n'a pas les mêmes compétences

La place dans un dojo dépend donc de ce que l'on y fait, de la compréhension de l'aïkido, de son implication, sa fiabilité dans les tâches.
Un art martial est un art de guerre, on ne va pas la guerre avec des gens incompétents ou pas fiables… C'est cela qu'il faut avoir à l'esprit en permanence. C'est ce que les pratiquants d'aïkido, (comme tous les autres pratiquants martiaux) appellent "nyumon".
Cette tâche du dojo est assurée par un uchi deshi en l'occurrence pour l'instant c'est François qui gère l'agenda des cours et l'agenda des vacances.
Le dojo n'est pas toujours disponible en période de vacances.
Une tâche qui fait partie de la pratique de l'aïkido et de la formation du pratiquant.

Les impératifs du calendrier

  • Le calendrier des cours doit être prévu si possible à l'année à minima 2 mois à l'avance.
  • Chaque uchi deshi doit donc entrer en contact et se proposer dernière limite plus de 2 mois avant son cours.
  • François ne doit pas être obligé de solliciter un uchi deshi faute de volontaire. Cela veut dire que les uchi deshi n'assument pas leur rôle.
  • En clair chacun anticipe au lieu de subir, formation martiale de base.
  • Une évidence : les noms proposés dans l'agenda sont évidemment autorisés par notre professeur à faire les cours.

Les autres uchis deshis du dojo ont aussi leur rôle

  • Tenir à jour le calendrier est l'affaire de tous les uchis deshis, car c'est le point de repère de tous nos pratiquants.
  • Le titulaire d'un cours doit prévoir un remplaçant (en cas d'empêchement de dernière minute).
  • Chacun doit donc suivre l'évolution du calendrier régulièrement afin d'anticiper à temps.
  • Pour ne pas subir il faut anticiper, un état d'esprit en aïkido et dans le monde martial.
  • Ne pas vouloir faire plus de cours que les autres, c'est aussi un moment de formation pour tous.
  • Sur ce calendrier ne figure que les cours adultes, les uchis deshis pour leur formation doivent aussi voir avec les responsables des cours enfants et ados afin d'avoir cette expérience d'enseignement aussi.

Dojo aïkido Lyon 69 Tassin le calendrier annuel des cours

Un comportement adapté aux circonstances

Quoiqu'il arrive un uchi deshi doit avoir le comportement adapté aux circonstances comme une technique en aïkido. Comme le bon apprenti occidental tend le bon outil au maitre ouvrier avant qu'il ne le demande démontre sa bonne anticipation et sa compréhension de l'art. Si on est obligé de lui demander d'accomplir une tâche c'est qu'il n'a rien compris et il signe son incompétence. Sa capacité à agir comme le maitre sans se prendre pour lui est l'indicateur d'une bonne éducation martiale, de la maitrise du reïshiki.

Pour tester la compétence de ses uchis deshis un professeur d'aïkido même présent au dojo ne prendra pas forcément le cours pour diverses raisons : administrative/ teste que se passe-t-il s'il n'est pas là, comment agissent les élèves en son absence/etc.
Il n’en avertira pas forcément les uchis deshis. Les uchis deshis quoi qu'il en soit, doivent démarrer le cours à l'heure que le professeur soit présent ou pas.

Anecdote de notre sensei

Alain Peyrache, notre sensei, raconte volontiers cette histoire. Alors qu'il accompagnait Maître Tamura lors d'un stage, celui-ci était très en retard, et pas du tout pressé d'ailleurs… Alain Peyrache lui fait part de sa crainte d'arriver au cours en retard...

La réponse de Me Tamura fut étrange comme d'habitude : « viens, on va prendre un café », Alain Peyrache ne put s'empêcher de lui répondre : « là nous allons vraiment être en retard sensei... ».

La réponse lapidaire ne se fit pas attendre « oui et alors ? ». Devant l'incompréhension visible d'Alain Peyrache dont la tâche était d'amener au cours le maitre dans de bonnes conditions et à l'heure.

Maître Tamura expliqua : « nous verrons si ce sont de bons uchis deshis, dans ce cas le cours aura commencé à l'heure... » Le café fut pris tranquillement, sans hâte Tamura sensei prit même le temps de lire tranquillement le journal, en arrivant au cours celui-ci était déjà bien avancé sous la direction d'un sempaï, Maître Tamura demanda si le cours avait commencé à l'heure... afin de savoir s'il devait réprimander les plus anciens uchis deshis ou les féliciter...

Commentaires et repères

Le néophyte, celui qui ne connaît rien aux arts martiaux japonais, peut croire qu'il y a plusieurs professeurs dans un dojo. Alors que le terme "dojo" a le sens de lieu (jo) où l'on apprend la voie (do) du maître du dojo. Oui les mots ont un sens.

« Un maître, un dojo »

Autrement dit "il n'y a qu'un maître dans un dojo". Les Japonais disent : « un maître, un dojo ». C'est pourquoi il est vital de choisir son maître. D'ailleurs quand vous entrez dans un dojo, le maître de ce dojo vous accepte, ou pas.

Le maitre du dojo peut à tout moment vous dire : « dégagez, je n'ai pas de temps à perdre avec vous » ce que l'on appelle en japonais : "Montzen Baraï". La première chose que devrais faire un débutant c'est de se renseigner : « mon futur professeur n'a-t-il pas été l'objet d'un "Montzen Baraï" ? » Personne n'est assez idiot pour demander à un assassin comme Landru de l'opérer.

« Un dojo est un lieu où il n'y a rien de démocratique… »

Comme disait Me Tamura : « un dojo est un lieu où il n'y a rien de démocratique… ». Excédé par les pseudos démocrates qui trainent parfois sur les tatamis, adeptes du "fonctionnement horizontal" … Une erreur de base, on pense avoir son mot à dire alors qu'on est complètement incompétent. Et c'est toujours sous couvert démocratique que l’incompétence essaie de se convertir en pouvoir.

Il n'a échappé à personne qu'il y avait des grades dans la pratique martiale, divers degrés donc par définition un système militaire ; puisque Mars est le dieu de la guerre origine du mot "martial" soit l'opposé d'un système démocratique.
Les arts martiaux, arts de combats des samuraïs, ceux qui ont un minimum de culture savent que les samuraïs et leurs pratiques s'inscrivaient dans un système féodal.
Aujourd'hui encore il y a un empereur au Japon... Dans un art martial japonais un fonctionnement démocratique relève plutôt de l'ignorance, de l'inculture, au mieux de la psychiatrie.

De même, dans la pratique d'un art en France comme la gastronomie par exemple … Imaginez-vous comme élève de Paul Bocuse, et d’aller lui dire qu'au nom de la démocratie le fonctionnement de son restaurant doit être horizontal, que vous avez une notion de la cuisine qui est différente de la sienne, à lui le maître… et qu'au nom de la démocratie vous devez pouvoir influencer le menu… Alors que si les clients viennent, c'est car justement ce n’est pas le cas ...

Si Paul Bocuse avait écouté ce genre d’arguments, il n'aurait jamais eu la réputation et l'expertise que tout le monde lui reconnaît. Dans le monde martial ces gens se retrouvent dans une sorte de grande poubelle et ils causent un tort énorme aux disciplines martiales concernées et qu'ils prétendent pratiquer. Car il y a plus de mauvais cuisinier que de Paul Bocuse...

"Dojo" ou "club de fitness"

C'est donc pour quelqu'un qui n'a jamais pratiqué mais qui a un minimum de culture japonaise le moyen de savoir s'il a affaire à un "dojo" ou un "club de fitness" qui prétend pratiquer un art martial alors que visiblement il n'en connaît pas le minimum.

Déjà le nom est un indicateur un dojo et des pratiquants traditionnel n'emploient jamais les termes : club, fédération, entraineur, responsables technique etc., des termes sportifs qui n'ont aucun sens dans une pratique traditionnelle.

Dans un dojo ce seront les "uchis deshis", voire les "sotos deshis" (lorsqu'ils visitent le dojo de leur maître) qui assurent les cours aux "deshis" c'est-à-dire les débutants. Afin que les jeunes pratiquants sachent où se trouve leur place. On commence donc la pratique de l'aïkido en imitant les anciens, le professeur comme un enfant à l'école apprend par cœur sa leçon.

On en arrive au planning des cours

Comme pour l'enfant au bout d'un certain temps on ne se contentera plus du "par cœur" et de l'imitation, il faudra dans la taxonomie de la connaissance passée du stade du "connaître" au "comprendre" et ceci le plus tôt possible dans une pratique martiale. Autrement dit redire avec ses mots, ses gestes restructurés en fonction de sa maîtrise de sa compétence un enseignement reçu, c'est ce que l'on fait lorsqu'on enseigne, que l'on donne un cours.

On n’est pas élève puis un jour professeur parce qu'on a réussi un examen de fin d'étude

Enseigner c'est l'autre côté de la pratique, une main à 2 cotés chacun des cotés à un usage différent, ignorer un coté de la main est une erreur.

Cet enseignement changera toute sa vie, il évoluera avec la maîtrise du pratiquant sans jamais atteindre la perfection. L'enseignant en aïkido et dans d'autres domaines, n'est pas celui qui ne se trompe jamais, mais bien celui qui est capable de repérer ses erreurs et de ne pas les reproduire, c'est ce qu'on appelle le progrès. Ceux qui refusent de s'engager dans cet aspect de la pratique, pensant que c'est réservé à ceux qui savent faire, alors qu'il est en fait une foultitude de degré de maîtrise et de compréhension.

Tous n'arrivent pas à cela, certains malgré les années ne dépasseront pas le stade du débutant, soit ils n'oseront jamais enseigner l'aïkido victime du formatage éducation nationale, soit ils oseront et se mettront à délirer et à faire n'importe quoi… poussés par leur mégalomanie, leur paranoïa, leur soif de pouvoir dans tous les cas une forme d’ incompétence, ils se feront recadrer rapidement, voire éjecté de la pratique pour arriver dans la poubelle martiale bien connue des professeurs autoproclamés de nouvelles disciplines martiales ou en général des professeurs de self-défense …

À part ces deux échecs inévitables, ceux qui n'osent pas et ceux qui ne seront jamais des pratiquants mais des déchets. C'est la majorité des élèves qui ont le désir de progresser dans leur art, comme dans tous les arts et ils s'apercevront très vite que cette façon d'étudier l'aïkido est bien plus riche et révélatrice de nos faiblesses ; qu'en fait le statut "d'élève consommateurs" est la situation la plus confortable, mais qu’en ne risquant pas l'erreur, puisqu'on ne fait rien, on obtient aussi rien et qu’au final on perd juste son temps.

Le progrès est fait d'erreurs successives, que l'on corrige chaque fois, la tâche du pédagogue est de mettre une difficulté franchissable devant son élève car franchir une difficulté, maîtriser une contrainte c'est progresser. L’élève lui n'a qu'un souci, se fondre dans la masse, éviter toutes contraintes et difficultés _son côté consommateur étant souvent le plus fort.

C'est ce que les discipline orientale ont bien compris, contrairement l'éducation nationale, c'est aussi la relation yin yang, comme disait souvent Me Tamura on est à la fois "élève et professeur", les deux faces d'une même chose...

On peut constater que tous les gens qui se disent ses élèves dans des systèmes sportifs fédéraux n'ont même pas compris cette chose élémentaire.

Moralité il ne suffit pas d'avoir un professeur prestigieux et compétent pour être automatiquement un bon élève.

 

 

Lorsqu'on fonctionne à l'opposé de l'aikido ...
on ne fait simplement pas d'aÏkido... on participe juste à la destruction de cet art merveilleux.

Tokumei no
Agendas
Pour simplifier ils sont tous réunis ici sur le site "www.aikido-peyrache-art-martial.com" Voir »     adresse direct : http://agenda.peyrache.net
Agendas de notre dojo de Tassin : Voir »     adresse direct : http://agenda.aikido-lyon-tassin-69.com

 



Alain Peyrache aïkido

EPA France 24 rue de la Concorde LYON 69 008 France

© 2015 Ecole EPA ISTA. All rights reserved
geotagged geo: lat=45.7588570 geo:lon=4.7716850

aïkido Lyon 69 dojo de Tassin
Gymnase des Genetières 1, rue des Cosmos LYON Votre région 69008 France

RGPD :
RGPD : Nous prenons très au sérieux la protection des données et de votre vie privée. En tant qu'école internationale, nous nous efforçons toujours d'assurer la conformité avec les différentes réglementations. Fidèle à nos principes chaque dojo gère ses adhérents et les données d'un dojo ne sont pas transmises ou accessibles aux autres dojos. Vos données sont à usage interne uniquement destinées à la gestion associative basique légale des divers pays membres de notre école.