Aïkido à l'école un art martial
pour les scolaires à Lyon 69 dojo de Tassin

L'aïkido est une pratique martiale hautement éducative

 


Discipline - respect - politesse - maitrise de son corps et de ses actes - autonomie - gestion du stress - une activité dans laquelle on est pas évalué ou l'on progresse à son rythme ...


2017- initiation aïkido à l'école Saint Charles de Lyon Tassin 69

 

Notre dojo est très investi dans la vie Tassilunoise encore un exemple ci-dessus.

Plusieurs uchi deshi de notre dojo ont effectués en Mars et prochainement en juin des initiations au sein de l'école Saint Charles.

Aspect culturelle et théorique En savoir plus... »

L’aïkido "un art martial" à Lyon au dojo de Tassin 69

Etirement streching aïkido Lyon 69 Affiche ados enfants

L'aïkido est un "art martial "et non pas un "sport martial" un distinguo qu'il est important de connaître, la plupart des gens confondent. Un art martial fonctionne complètement différemment d'un sport martial. La confusion vient des « sports martiaux » souvent appelés improprement « art martial » pour des raisons commerciales.

Pas de catégories en aïkido à l'inverse des sports

Tout est basé sur la différence à tous les niveaux

Ce qui est semblable c'est la mort pour un oriental, aucune différence de potentiel. La différence c'est la vie, c'est la base de la médecine chinoise par exemple.

  • Le maitre transmet son savoir à ses élèves
  • En permanence sur le tatamis on doit savoir avec quel type de partenaire on pratique "un de mes sempaï (plus ancien) ou un Kohaï (le plus jeune)" , car on se comporte pas de la même façon.

Pas de catégorie d'âge en aïkido

On commence vers 8 ans. Cours ados et enfants sont séparés du cour adultes pour des raisons de sécurité, un adulte qui tombe sur un enfant par exemple...

Vifs, souples, imprévisibles et rapides les enfants sont une source d'apprentissage pour les adultes qui comptent sur leurs physiques pour compenser leurs difficultés à s'adapter rapidement à une situation nouvelle.  

Pas de catégorie de sexe homme / femme en aïkido

S'il y a des pratiques féminines ou masculines de tous les sports martiaux ou non exemples Judo, karaté, kendo, qui ont leur champion féminin et masculin.

Dans les arts martiaux comme l'aïkido hommes et femmes pratiquent ensemble, car il n'y a pas de compétition, pas de performance à réaliser.
Etre le plus fort : "le champion" n'a aucun sens il y toujours quelqu'un de plus fort que vous...
Le but n'est pas le culte de la personnalité : "être le meilleur" c'est du langage de sportif.
Mais de pratiquer l'aïkido pour être meilleur, pour s'améliorer soi-même... L'objectif n'est pas le partenaire / adversaire qu'il faut dominer, mais soi-même.
Le partenaire n'est donc pas un concurrent (qu'il fait vaincre même en trichant dopage etc.), ou un ennemi à détruire (close combat, krav maga, mma et autres pratiques militaires..).
Il est à la fois adversaire / partenaire yin/yang, adversaire car vous devez surmonter martialement le problème qu'il vous pose et partenaire car il doit vous permettre une pratique juste, avec un ennemi ou un concurrent "on apprend pas" on applique ce que l'on apprit ailleurs...
Donc une atmosphère et des comportements entre pratiquants différents de ceux du sport.

Pas de catégorie, les femmes d'un côté, les hommes de l'autre, ou junior senior etc., pas de culte du champion puisque la compétition et contraire, cela n'intéresse personne de savoir qui est le plus fort.

Là où l'activité est normalisée, afin que la performance soit comparable (pour déterminer « qui est plus fort » par exemple), n'a pas grand intérêt pour l'étude ; un jeu, avec des règles destinées à mesurer les joueurs.

Les sports martiaux judo, karaté, kendo etc. ne sont pas des arts martiaux.

  • Voir l'aïkido comme un sport,
  • Penser qu'il a un fonctionnement sportif

Est donc la pire erreur que l'on puisse faire.
C'est confondre le champion de France des mangeurs de boudin et Paul Bocuse... Tous 2 utilisent le boudin mais pas de la même façon ni avec le même objectif.

Un ignorant pourrait donc confondre "sport gastronomique" avec "art gastronomique".

C'est malheureusement très courant, les gens ne connaissent que le sport qu'il soit martial ou non (pour eux quand il y a action physique tout fonctionne de la même façon comme "un sport") les arts martiaux dans leur esprit n'est pas malgré le mot "art" associé à un "art".

La vie est basée sur le rythme

Les rythmes biologiques : respiratoires, cardiaque, etc. mais aussi planétaire, le cycle des saisons, les heures de la journée, les âges de la vie, etc.

En Aïkido chacun pratique à son rythme, une voie (do) qui comme tous les arts peinture, musique, etc., se perfectionnera au fur et à mesure de la pratique.

Comme dans tous les arts, on tend vers la perfection, sans jamais y parvenir… Donc la modestie et est de rigueur, aucune raison de se vanter de ce qu'on a fait, je quand il reste un océan de choses à découvrir. Ce qui rend de fait impossible toute mesure, titres ou grades.

Un "art" qui devient un "sport" est donc une dévalarisation de l'activité. Les élites s'intéressent à l'art les moins instruits et les moins cultivées font du sport. Comparer un interview d'artiste d'un virtuose, avec celui d'un footballeur par exemple, un océan culturel les séparent. Chacun son domaine, c'est des choix mais les 2 sont incompatibles et pas souhaitable imaginez un footballeur qui se prend et se conduit comme un artiste ce serait la certitude de perdre pour son équipe. L'art est une voie personnelle à l'opposé de l'esprit d'équipe.

Mesurer et reproduire c'est la démarche scientifique

Bien que certains domaines scientifiques échappent à cet cette règle tout ce qui est cosmique par exemple où l'on ne peut reproduire les événements, ou du domaine du quantique... Un art est justement la démarche opposé, celle de la création et de la vision individuelle.

Les orientaux disent que la qualité ne se mesure pas.

On ne mesure pas la qualité d'un bon vin...

Mais on apprécie ou pas, comme un art martial comme n’importe quel art. Le sport c'est l'inverse, on mesure les performances on les compare. Un tentative commerciale destiné à faire vendre on va donner des médailles à certains vins chacun sait que cela n'est pas fiable et que c'est du business destiné à capter le consommateur.

Là encore un art martial est original par rapport à un sport martial c’est exactement l'inverse, donc impossible de faire les 2.

D'où l'inutilité de mesurer les pratiquants : leur dire qu'ils sont au quart à la moitié d'une voie infinie n'a pas de sens. Le "do" d'un art martial signifie le chemin, la démarche qui permet de se réaliser. Autrement dit d'être beaucoup plus performant.

Donc contrairement aux sports où il y a des champions, ou la discipline est quelque chose de normalisée et peu intéressante (puisque l'objectif est de comparer les gens et de savoir qui est le plus fort). Comme la musique, comme la peinture et autres arts, en Aïkido on apprécie ou pas, mais l'on ne mesure pas car cela n'a aucun sens.

L'aïkido est au-delà d'une pratique physique

Une activité physique adaptée à chacun dont on a n’a pas les inconvénients d'un sport. Une socialisation permanente, s'adapter à chacun des de ses partenaires pour la pratique renforce respect de l'autre et socialisation.

Une approche philosophique différente on raisonne par analogie, au lieu de cause à effet qui n'explique jamais rien...

Prise de conscience de son universalité.

Pour les enfants il s'agit donc d'appréhender une culture orientale et non pas une pratique physique uniquement.

Cette culture orientale se retrouve dans le moindre geste physique. Cela permet donc une ouverture d'esprit et de faire comprendre aux enfants qu'il n'y a pas que la culture occidentale sur cette planète. Le respect de la discipline, du professeur, de la salle etc.

La pratique de l'aïkido est aussi un moyen de se rassurer et de gérer son stress

En ces périodes d'incivilités et d'insécurité, il suffit aussi de regarder le moindre match sportif pour mesurer l'agressivité est donc une bénédiction pour les éducateurs.

Lors d'une séance on cherche en permanence la réponse à une agression de son partenaire. Cette situation devient donc banale, l'enfant prend donc l'habitude de s'adapter aux agressions et de les maitriser non pas en augmentant la violence mais en la détournant contre l'agresseur qui fera face à sa propre violence.

Comprenant de fait l'inutilité de celle-ci et la faiblesse qu'elle entraine, l'aïkido participe à la paix et à une vie harmonieuse.