Cours aïkido janvier 2017 à Lyon Tassin 69

Stage Alain Peyrache à Lyon Tassin 69 du 21-22 janvier

Lixon JF uchi deshi  aïkido Lyon 69 Tassin

Aïkido israélien

Photos aïkido de Jean François L.

Le professionnel de notre dojo.
Journaliste à la télévision, auteur et photographe...
Il a assuré les photos de ce stage... Pris par son métier il n'a pas pu faire de photos de certaines parties du stage car absent...
Donc l'adjointe aux sports et surtout notre maire P Charmot ne figurent pas dans notre diaporama c'est bien dommage. Car venu à la fin du cours du samedi il est resté longtemps à discuter avec nous.
Un moment important pour nous... désolé On essayera de se rattraper la prochaine fois

Le diaporama du stage sur notre blog et aussi sur le site d'actualité Cliquez ici »

Un autre professionnel du journalisme était là

Mr Desmaris Journaliste du journal local "Le Progrès" nous a fait comme d’habitude depuis bientôt 30 ans l’amitié de venir.

Il connait bien notre professeur Alain Peyrache, puisqu’il échange avec lui depuis plusieurs décennies alors que les pratiquants que nous sommes sont tous beaucoup plus récents.

L’occasion pour lui de se tenir au courant et de s’informer précisément sur l’actualité du dojo depuis sa dernière visite.

Nous mettrons un lien avec son article dès qu'il sera sorti. Voilà l'article »


Un stage aïkido réussi malgré les mauvaises conditions de ce we

 


Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Aïkido enfants et ados s'éclatent

Les élections, la grippe (certains ayant les premiers symptômes le samedi étaient au lit le dimanche), les mauvaises conditions atmosphériques, malgré cela 264 stagiaires motivés ont assisté au cours d'Alain Peyrache ce week-end.

L'Aïkido à Tassin : une audience internationale

Comme d'habitude, de nombreux étrangers : suisse, italiens, argentin, brésilien, israéliens, russes, américano israéliens se sont joints aux pratiquants français.

L'avantage de pratiquer avec un maitre apprécié dans de nombreux pays et continents.

Pas facile de rendre médiatique l'aïkido

Si cela nous semble normal à nous ses élèves, cela surprend toujours les gens qui ne connaissent pas l'aïkido, "un art" et pas "un sport". Comment cet art peut-il attirer autant de gens de toutes générations, de tous métiers, de tous âges. La question est très souvent posée par les officiels qui nous rendent visite et qui ne connaissent que le sport, et ne voient qu'à travers ce filtre réducteur et faux :

Que viennent faire tous ces gens ? Réponse : suivre l'enseignement de leur maitre. Et oui, "un art" se pratique avec un maitre, pas un sport où ça n'existe pas... La gastronomie par exemple, avec un maitre Paul Bocuse... Le sport, par exemple le meilleur mangeur de boudin, n'a que des entraineurs... Première difficulté, comme beaucoup, même pratiquant, ils confondent "arts martiaux" et "sports martiaux".

Pourquoi n'y a t-il pas de catégories ? Parce que ce n'est pas un sport, pas de performance à réaliser, pas de champion, le plus fort n'a aucune importance, etc.

Le monde à l'envers... où est la glorification de l'ego, moteur du sport ?

Les pratiquants français eux sont venus de diverses régions, de Paris avec une forte délégation du dojo de Colombes, mais aussi des pratiquants du sud, de Lannemezan, Mende, Toulouse, venus braver le froid et la bise...


La qualité d'un stage : "un travail d'équipe"

 


 


Tamura sensei aïkido Lyon 69 Tassin


de gauche à droite :
F Rouby, M Terrot, A Peyrache, B Guillot

 


Aïkido convivialité et souvenirs de dojo

M. Le Député Michel TERROT

Chaque année il vient saluer nos stagiaires. On le voit ici sur la photo échanger des souvenirs avec Alain Peyrache... en présence d'un ancien président du dojo, qui lui présente le président actuel Bernard Guillot...

Actualité Trump / pays de l'est oblige un aparté s'en est suivi, un échange de souvenirs entre M. Le Député Michel TERROT et Alain Peyrache... Lui en tant que politique et les pays de l'est, Russie, etc., et les piètres essais du FSB russe qui remplace le personnel féminin moustachu aux allures de catcheurs par des mannequins pas farouches lors de la visite d'étrangers.

Alain Peyrache et ses aventures similaires dans les pays de l'est où les gens qui ont ses compétences sont soit des cadres militaire soit des membres des services secrets...

On a ainsi appris plein de choses pour cette dernière visite officielle, car notre député prend sa retraite cette année. Néanmoins Alain Peyrache et le dojo de Tassin l'ont invité à venir nous voir et boire le verre de l'amitié même à la retraite.

Sono, gardiens, particulièrement appréciés des stagiaires

En cette période trouble d'état d'urgence, la mairie de Tassin en la personne de François Sintès, adjoint au maire, et des policiers, ont assuré la sécurité de ce stage.

Notre maitre et les stagiaires on pu apprécier la sono de qualité installée dans le gymnase. D'après notre maitre, avec la salle de Coubertin à Paris 16, ce sont les deux seules villes à avoir une sono de cette qualité, tous les stagiaires ont donc apprécié les explications du maitre grâce à ce matériel dernier cri.

Les gardiens eux aussi sont de grande qualité, des professionnels. Dans la plupart des stages on ne les voit pas, ou pas toujours aimables, et ils ouvrent simplement la salle. Ici ils sont motivés, ils sont comme à chaque fois des acteurs importants de la réussite de notre stage. Tous les stagiaires ont l'impression d'avoir affaire à des organisateurs.

Le "dojo " remercie notre maire et la mairie

Une manifestation importante aussi pour la mairie qui a facilité comme d'habitude ce stage. Tout le personnel nous a aidés à faire de ce stage une réussite comme d'habitude. C'est aussi pour cela que les stagiaires reviennent avec plaisir. Cela donne aussi en France et à l'étranger une belle image de Tassin et de la France.

L'aïkido et bien sûr la renommée de notre maitre Alain Peyrache dans le monde y sont aussi pour beaucoup.

Pour finir ces remerciements, tous les pratiquants du dojo de Tassin ont assuré grave comme disent les cyber jeunes...

Le président du dojo B. Guillot a démontré si besoin en était qu'en plus de ses qualités humaines il était un très bon manager et organisateur : "efficacité dans la joie, le respect et la bonne humeur". Démonstration réussie.