Cliquez sur une option du menu ci-dessous, pour remonter cliquez sur le bouton en bas à droite de l'écran lorsqu'il apparaitra

Les samurais les meilleurs spécialistes du corps à corps

N'importe quel expert martial vous dira que dans un combat la technique quelque soit l'art martial pratiqué, ne représente que 10%.
Ce qui est basé uniquement sur la technique n'a donc que peut d'intérêt.

— Tokumei no

Le fondateur de l'aïkido ne disait pas autre chose voir la page du fondateur.

Les arts martiaux ne se maitrisent pas en quelques heures de pratique

 


Self défense

Aïkido stage annuel de Janvier les seifukus en Aïkido dojo de Lyon 69 Tassin

Cliquez sur la photo pour voir le diaporama plein écran

Tous les diaporamas

S'il est possible de devenir un champion et être au sommet en ayant peu pratiqué, c'est après plusieurs dizaines d'années de pratique assidue que l'on devient peut être un maitre d'art martial. Comme dans tous les arts on n’atteint jamais la perfection. Devenir Mozart n'est pas juste une question de temps de pratique. Ce que les consommateurs et les sportifs ne comprennent pas. Incapables de concevoir une autre pratique que la leur.
Ces fameux guerriers japonais bien connus, ont perfectionnés pendant 2000 ans les techniques de combat au corps à corps. Au moyen âge il existait encore 800 écoles différentes de jiu jitsu.
Il n'existe donc pas d'équivalent dans aucun pays dans le monde.
Si les techniques martiales des autres pays n'ont pas survécu, c'est qu'elles n'ont jamais pu s'adapter aux périodes de paix, ce n'était que des techniques de combat. Le côté ésotérique de la pratique martiale japonaise a permis à ces arts martiaux de survivre à notre époque moderne. Car pour eux la technique n'était qu'un outil ce qui comptait c'était surtout l'homme, ce que l'on retrouve dans la particule "do" des arts martiaux. Et que l'on ne retrouve pas dans le sport martial. On entend par sport martial une pratique martiale ayant des compétitions et des champions.
La seule pratique de listing de technique si en plus elle est basée sur la violence et les bas instincts n'a donc aucun intérêt. C'est d'ailleurs ce que l'on retrouve dans les pratiques militaires.
Le close combat à la mode dans les années soixante, système anglo-américain basé sur une récupération hétéroclite de techniques martiales japonaises que l'on retrouve dans divers arts martiaux actuels, n'a vécu que quelques années elle est aujourd'hui remplacée par d'autres pratiques qui ont la même démarche et qui ne dureront pas plus longtemps étant donné leurs objectifs guerriers qui n'ont plus vraiment de sens aujourd'hui où la guerre se pratique avec un joystick.
Leur code d'honneur "le bushido" est aussi connu que leurs techniques de combat
Se limiter à des techniques, à la violence ou la bestialité des jeux de cirque est pour eux méprisable. Ce manque d'éducation est à la mode surtout en Amérique... l’Europe adaptant ces bêtises 10 ans plus tard. Le savoir-vivre américain n'est pas la référence des gens éduqués et instruits...
Surtout pas les technique militaires actuelles close combat, Krav Maga, MMA, système A et autres pratiques militaires modernes à la mode etc. Sans doute parce que les gens ne font plus de service militaire et que leur crédulité est sans limites. Que la caractéristique de la violence est le manque d’un certain type d’éducation, ou la marque de ceux qui ne peuvent que s'exprimer ainsi.
Un filon commercial que certains n'hésitent pas à exploiter.
Là comme ailleurs les miracles n'existent pas. Certains se retrouvent professeurs de ses pratiques militaires en quelques heures voire même du jour au lendemain. Il suffit de regarder les sites anti arnaques martiales pour le voir. |

Les arts martiaux modernes ont pour origines les techniques de combat des samurais

Un samurai n'était pas formé en quelques heures
Nos militaires n'ayant presque plus d'engagement physique, la formation au corps à corps a quasi disparue, reste particulièrement sommaire ou est inexistante, remplacée par l'informatique, les pilotes par des drones... Que des civils ignorant de la chose militaire s'en emparent est étonnant.
Un samouraï s'entraînait plusieurs heures par jour pendant plusieurs dizaines d'années (s'il survivait), car sa vie en dépendait.
Malgré sa pratique et son expérience, il n'était jamais sûr de l’issu du combat, ce qui l’amenait à s'intéresser aux philosophies et aux religions ; pas facile d'accepter de mourir dans la minute qui suit malgré sa compétence.
C'est pourquoi les vrais pratiques martiales s'intéressent aussi à la philosophie, et ne considèrent pas l’aspect technique de la pratique comme un aboutissement, une finalité, mais comme un moyen, un outil.
On est donc très loin des pratiques précédentes. Contrairement aux pratiques modernes qui ne sont donc que des exutoires à la violence, un défouloir à visées commerciales, la pratique des samouraïs avait pour objectif la réalisation de l'homme. Des objectifs élevés qui ont donné le code d'honneur du samouraï : « Bushido ».
L'opposé de ce qui est à la mode actuellement.

Alain Peyrache aïkido

EPA France 24 rue de la Concorde LYON 69 008 France

© 2015 Ecole EPA ISTA. All rights reserved
geotagged geo: lat=45.7588570 geo:lon=4.7716850

aïkido Lyon 69 dojo de Tassin
Gymnase des Genetières 1, rue des Cosmos LYON Votre région 69008 France

RGPD :
RGPD : Nous prenons très au sérieux la protection des données et de votre vie privée. En tant qu'école internationale, nous nous efforçons toujours d'assurer la conformité avec les différentes réglementations. Fidèle à nos principes chaque dojo gère ses adhérents et les données d'un dojo ne sont pas transmises ou accessibles aux autres dojos. Vos données sont à usage interne uniquement destinées à la gestion associative basique légale des divers pays membres de notre école.